Archives : septembre 2014

PARKINSON: Un yaourt pour protéger les neurones

Inactivation of the DJ-1 gene results in mitochondrial dysfunction (left), which can be restored by glycolate or D-lactate (right). Active mitochondria are shown in red, DNA is shown in blue

L’étude menée par des chercheurs de l’Institut Max Planck de biologie moléculaire et cellulaire et de génétique a révélé qu’un apport en D-lactate et glycolate, permet de maintenir une activité mitochondriale élevée, empêche la dégénérescence et améliore la survie des neurones. Les chercheurs ont ainsi pu traiter des cellules affectées par la maladie de Parkinson et restaurer l’activité des mitochondries. Les auteurs sont persuadés que les produits du DJ-1(D-lactate et glycolate) pourraient avoir des effets curatifs et préventifs dans la maladie de Parkinson. Le chercheur Kurzchalia conclut : « on peut développer un yaourt enrichi en D-lactate protecteur contre la maladie de Parkinson et  c’est par la même occasion très savoureux !».

Puisque les acides glycolique et D-lactique sont naturellement présents dans les fruits non mûrs et certaines sortes de yaourt, ils constituent une véritable piste de traitement ou de prévention de la maladie de Parkinson.

Lien: http://bio.biologists.org/content/early/2014/07/29/bio.20149399.abstract?sid=edc4bfc2-43e1-4c4c-931a-4070c1b27b9a