La dopamine et la priorisation du contenu de la mémoire : Implications pour la maladie de Parkinson – Sharp – McGill

Chercheure principale: Dr Madeleine Sharp MD MSc - Institut Neurologique de Montréal - Université McGill

Co-Chercheur : Zhen-Yi Andy Ou - Institut Neurologique de Montréal - Université McGill

Site de l’étude : Institut Neurologique de Montreal

Contexte de l’étude : Notre capacité de mémoire est limitée. Les facteurs comme le potentiel pour une récompense ou les éléments surprenants d’une l’information jouent un rôle dans le choix de ce qui devrait être emmagasiné en mémoire. Le cerveau dépend de la dopamine pour signaler la présence de récompenses ou de caractéristiques surprenantes. Dans la maladie de Parkinson, en raison de la perte de dopamine, le cerveau perd cette capacité. Ceci pourrait mener à une incapacité à prioriser le contenu de la mémoire et pourrait par la suite altérer le fonctionnement cognitif au jour le jour.

Objectif de l’étude : Le but de cette étude est de déterminer si les personnes atteintes de la maladie de Parkinson perdent la capacité de prioriser l’information pour le stockage dans la mémoire, et de déterminer si cela explique d’autres changements cognitifs fréquemment signalés, tel un processus cognitif plus lent ou une difficulté à se concentrer. Pour cette étude, nous recrutons 200 participants, hommes et femmes, âgés de 45 à 75 ans.

Procédure :

1. Durée et nombre de visites

Votre participation à ce projet de recherche comprendra 4 visites étalées sur 2-5 mois. Chaque visite durera environ 2 heures.

2. Manipulation des médicaments (s’applique uniquement aux patients)

Nous sommes intéressés par les effets de la lévodopa, l’un des médicaments que vous prenez pour vos symptômes, sur les processus de mémoire. Nos tests s’étalent sur deux visites, mais pour évaluer les effets de la lévodopa, vous devrez compléter tous les tests 2 fois (c.-à-d. 4 visites au total): une fois en prenant votre dose habituelle de lévodopa et une fois après un retrait d’une nuit de vos médicaments contre la maladie de Parkinson (lévodopa ou agonistes dopaminergiques). Cela signifie que vous seriez sans médicaments pendant 14 à 18 heures. Pendant cette période, vous sentirez vos symptômes d’«OFF» habituels (par ex. tremblements, rigidité, lenteur), possiblement sous une forme plus sévère. En vous testant à la fois dans l’état médicamenté et non-médicamenté, nous pourrons comparer votre performance sur nos tests et identifier les effets de la dopamine sur le cerveau.

3. Examens et procédures

Durant votre participation à ce projet, le médecin responsable de ce projet de recherche ou un membre de son équipe de recherche effectueront les examens et analyses suivants :

DESCRIPTION DES PROCÉDURES DE L’ÉTUDE
Procédure Description
Tests cognitifs We will ask you basic questions about demographics, your health history and your medications. You will also be asked to perform some short tests of memory and concentration. (Total 0.5 hours)
Tâches à l’ordinateur You will be asked to play a series of simple computer games where you will be asked to press a button on the keyboard in response to what appears on the screen.  (Total 1.5 hours)