Étude de l’électrorétinogramme (ERG) et des bactéries buccales dans la maladie de Parkinson : Étude de marqueurs de la maladie de Parkinson

Chercheur principal:

Martin Lévesque, Ph. D, chercheur au centre de recherche CERVO

Co-chercheurs:

Marc Hébert, Ph. D, chercheur au centre de recherche CERVO

Emmanuelle Pourcher, MD, neurologue et chercheuse-clinicienne à l’Institut universitaire en santé mentale de Québec

Nicolas Dupré, MD, neurologue et chercheur-clinicien au CHU de Québec

Site de l’étude:

Centre de recherche CERVO, ville de Québec

Objectif de l’étude:

Étudier l’activité de la rétine de l’œil à la lumière et analyser les bactéries buccales et les anticorps dans la salive chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, afin d’identifier de nouveaux outils diagnostiques.

Pour ce projet, nous rencontrerons 40 participants, hommes et femmes : 20 participants ayant la maladie de Parkinson et 20 participants en bonne santé.

Procédure:

La participation consiste en deux visites au centre de recherche CERVO, totalisant 4 heures.

Durant la deuxième visite, le participant passera un test d’électrorétinographie (aussi appelé « ERG ») et donnera un échantillon de salive et un prélèvement de bactéries buccales. L’ERG est un test couramment utilisé en clinique d’ophtalmologie pour mesurer les visions de jour et de nuit.