Rôle des lésions cholinergiques cérébrales dans les troubles cognitifs mineurs de la maladie de Parkinson : Une étude TEP avec le18F-Fluoroethoxybenzovesamicol (FEOBV) – Bedard, PhD – UQAM, UdeM, McGill

Titre de l’étude : Rôle des lésions cholinergiques cérébrales dans les troubles cognitifs mineurs de la maladie de Parkinson : Une étude TEP avec le18F-Fluoroethoxybenzovesamicol (FEOBV)

Chercheurs principaux :

Marc-André Bédard, PhD Professor, UQAM, Director, Cognitive Pharmacology Research Unit, UQAM Affiliated Member, McConnell Brain Imaging Centre, MNI

Jean-Paul Soucy, MD, MSc Professor, Université de Montréal, Associate Professor, McGill University, Director, PET unit, McConnell Brain Imaging Centre, MNI

Alain Dagher, MD, Professor, McGill University, Member, McConnell Brain Imaging Centre, MNI, Director, Human Dopamine Neuroimaging Laboratory, MNI

Coordonnatrice: Camille Legault-Denis

Site de l’étude : Institut Neurologique de Montréal

Objectif de l’étude : Ce projet de recherche porte sur les troubles cognitifs de la maladie de Parkinson (MP) et du role possible des neurones cholinergiques, connus pour être touchés dans la MP. Au moyen d’une technique d’imagerie cérébrale de type Tomographie par Émission de Positons (TEP), nous tenterons par la présente étude de mesurer l’intégrité des cellules cholinergiques.

Résumé : Outre la dégénérescence dopaminergique bien connue de la maladie de Parkinson (MP), plusieurs évidences neuropathologiques et cliniques montrent  une atteinte significative des systèmes cholinergiques centraux. Cette mort cellulaire affecterait surtout les noyaux tegmentaires latérodorsal (LDTg) et pédonculopontin (PPTg), lesquels sont pressentis  comme étant particulièrement importants pour expliquer la symptomalogie cognitive qui répond peu ou pas aux traitements dopaminergiques de la MP.  Ces troubles cognitifs sont souvent qualifiés de mineurs et se caractérisent principalement par une atteinte des fonctions exécutives.

Procédure : Cette étude comporte trois groupes de 10 participants chacun:

1) Des volontaires sains ; 2) Des patients avec un diagnostic de maladie de Parkinson sans trouble cognitif, et 3) Des patients avec une MP qui sont atteints de troubles cognitifs mineurs (MP-TCM).

Deux visites :

Au cours du premier rendez-vous à l’Institut Neurologique Montréal (INM), plusieurs questionnaires et tests cognitifs seront administrés. Des questions vous seront posées à propos de vos conditions médicales actuelles et passées. Vous compléterez divers tests neuropsychologiques pour évaluer votre mémoire et autres fonctions cognitives. La durée de cette évaluation sera d’environ 3 heures.

Tous les résultats obtenus au cours de votre premier rendez-vous serviront à vérifier si vous êtes éligible à participer au projet. Le cas échéant, vous serez convoqué pour une seconde visite au centre d’imagerie cérébrale de l’INM.

La durée de ce second rendez-vous sera d’environ quatre heures. La séance comprendra deux séances d’imagerie cérébrale, l’une par TEP, l’autre par IRM.