Stimulation magnétique trancrânienne et troubles cognitifs

Titre de l’étude: Effet de la stimulation magnétique transcrânienne sur le profil cognitif de patients atteints de la maladie de Parkinson avec troubles cognitifs légers.

Chercheur principal: Oury Monchi

Co-chercheurs :Dre. Marie -Andrée Bruneau et Dre. Anne- Louise Lafontaine

Adresse du siteCentre de recherche de l’Institut Universitaire de Gériatrie de Montréal, 4545 Chemin Queen-Mary, Montréal, Québec, H3W 1W4

Résumé: Plusieurs études indiquent que la stimulation magnétique trancrânienne (SMT), une technique non-invasive pouvant stimuler une région ciblée du cerveau, peut avoir un effet bénéfique sur le profil cognitif de patients atteints de différentes conditions. Toutefois, très peu d’études existent dans le contexte de la maladie de Parkinson (MP). Nous croyons donc qu’il serait intéressant d’étudier si la SMT pourrait augmenter les performances cognitives chez des patients MP-TCL.

But de l’étude : Le projet consiste donc à comparer les sujets MP-TCL ayant reçu de la SMT (stimulation réelle) et ceux ne l’ayant pas reçu (stimulation simulée) au niveau des performances sur différents tests cognitifs touchant l’apprentissage verbal/mémoire, le langage, les habiletés visuo-spatiales et les fonctions exécutives/attention.