Une nouvelle modalité d’exercice pour améliorer l’apprentissage moteur chez les patients atteint de la maladie de Parkinson – Roig, PhD – Université McGill

Titre de l’étude : Une nouvelle modalité d’exercice pour améliorer l’apprentissage moteur chez les patients atteint de la maladie de Parkinson

Chercheur principal : Marc Roig, PhD

Co-chercheurs – collaborateurs : Alain Dagher, MD, PhD, Jean-François Nepveu, M.SC, Christian Soto Catalan, B.Sc

Site de l’étude : Hôpital Juif de réadapation du CISSS de Laval

Résumé de l’étude : L’apprentissage moteur est une composante essentielle de la réadaptation des patients atteints de la maladie de Parkinson parce que le maintien des capacités motrices peut ralentir la détérioration fonctionnelle. En outre, il a été démontré que l’exercice cardiovasculaire améliore la fonction dopaminergique dans la maladie de Parkinson par l’augmentation de la neuroplasticité des zones cortico-striatales. Stratégiquement combinés, l’apprentissage moteur et l’exercice cardiovasculaire pourraient atténuer les déficits moteurs dans la maladie de Parkinson. Cependant, le protocole d’exercices le plus efficace et les substrats neuronaux spécifiques, qui sous-tendent les effets d’une telle intervention combinée sur la fonction motrice chez les patients souffrant de la maladie de Parkinson, sont encore à déterminer.

But de l’étude : Cette étude pilote permettra d’étudier chez les patients parkinsoniens  si: (1) l’exercice cardiovasculaire améliore la consolidation de la mémoire motrice et l’apprentissage des compétences; (2) cette intervention d’exercice a un effet sur le CSE de M1; 3) la disponibilité de la DA centrale module les effets de ce type d’exercice sur la mémoire motrice et le CSE; 4) la réponse CSE à un seule session d’exercice intense diffère de celle des contrôles sains de même âge. Nos hypothèses sont qu’une session d’exercice cardiovasculaire intense: (1) améliorera la consolidation de la mémoire motrice et l’apprentissage des compétences; (2) modifiera M1 CSE; (3) aura des effets plus importants sur la mémoire motrice et le CSE lorsque la disponibilité de la DA centrale augmente après l’administration de Levodopa; 4) Les réponses CSE à l’exercice intense seront différentes entre les patients atteints de la maladie de Parkinson et les sujets sains.