Aller au contenu principal

Projets soutenus – Axe 2

Retrouver tous les projets de recherche sur les symptômes non-moteurs de la maladie de Parkinson soutenus par le Réseau Parkinson Québec et ses membres.

Chercheur principal:

Madeleine Sharp MD MSc, Professeur adjoint, Département de neurologie et de neurochirurgie Institut neurologique de Montréal, Université McGill
Site:

Hôpital Neurologique de Montréal

Promoteur:

Il s’agit d’une étude dirigée par un chercheur.

Organisme subventionnaire:

Interne

Objectifs:

Déterminer si un stress psychosocial aigu provoque une plus grande réponse physiologique au stress chez les patients atteints de la maladie de Parkinson par rapport aux témoins sains appariés selon l’âge.

Méthodologie:

Cette étude comportera deux phases principales: 1) Une étude purement comportementale basée sur le web pour mesurer les effets autodéclarés et cognitifs du stress chez les personnes atteintes ou non de la maladie de Parkinson; 2) dans un échantillon séparé, une étude en personne pour mesurer en plus les effets physiologiques et biologiques du stress chez les personnes atteintes ou non de la maladie de Parkinson.

Les deux phases commenceront par une étude pilote afin de résoudre les problèmes logistiques liés à la conception exacte de l’étude (par exemple, le choix des meilleurs stimuli, la difficulté des tests cognitifs, etc.) et seront suivie par l’étude principale.

Dans les études en ligne et en personne, le fonctionnement cognitif de base sera évalué à l’aide de tâches neuropsychologiques. Pour induire le stress, nous proposons d’utiliser une variante de la tâche de stress d’imagerie de Montréal (MIST), qui consiste à demander aux participants de résoudre des problèmes mathématiques difficiles sous la pression du temps. Pour examiner les effets du stress sur la cognition, nous utiliserons diverses tâches cognitives informatisées validées qui mesurent la fonction exécutive et la mémoire et qui se sont avérées sensibles aux effets du stress. Des questionnaires validés seront utilisés pour évaluer les symptômes psychiatriques.

Procédure de l’étude:

Cette section est divisée en 3 parties: I) Procédure générale, II) Informations cliniques, III) Tâches cognitives. Pour simplifier, dans chaque section, nous détaillerons d’abord la phase en personne (parce qu’elle est plus complète), puis la phase en ligne (parce que ses procédures comprennent un sous-ensemble de la phase en personne).

Chercheur principal:

Madeleine Sharp MD MSc, Professeur adjoint, Département de neurologie et de neurochirurgie, Institut neurologique de Montréal, Université McGill

Collaboratrices et collaborateurs:

Ross Otto Ph.D, Professeur adjoint, Département de psychologie, Université McGill
Helene Deutsch, Patient partenaire, Rôle: conseiller pendant le développement de la plateforme

Site:

Hôpital neurologique de Montréal

Commanditaire:

Il s’agit d’une étude initiée par le chercheur.

Organisme subventionnaire:

Fondation Parkinson

Objectifs:

Exploiter les progrès des neurosciences cognitives pour identifier les mécanismes spécifiques des déficits comportementaux chez les patients atteints de la maladie de Parkinson.

Méthodologie:

Étude longitudinale observationnelle reposant sur la collecte de données en ligne. Nous proposons de développer une plateforme en ligne pour des tests comportementaux quantitatifs à grande échelle, fondés sur des mécanismes, chez les patients atteints de la maladie de Parkinson. Dans le cadre de cette étude de faisabilité, nous nous concentrerons d’abord sur les mécanismes cognitifs de l’apathie. Notre grand échantillon nous permettra de contrôler les différences individuelles dans d’autres mécanismes connexes, à savoir la capacité à traiter la récompense et la capacité à maintenir l’attention, en plus de contrôler les symptômes de comorbidité. Nous collaborerons avec un partenaire patient pour optimiser le développement de notre plateforme et démontrerons la faisabilité et la fiabilité du phénotypage cognitif en ligne.

  • Étude de l’activité et de la connectivité fonctionnelle en réponse à des odeurs trigéminales dans la maladie de Parkinson – Frasnelli, PhD –  Université du Québec à Trois Rivières
  • Stimuler par la lumière la vigilance et les performances cognitives chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson – Carrier, PhD – Université de Montréal
  • Effets de la maladie de Parkinson sur la cognition sociale et la communication – Pell, PhD – Université McGill
  • Étude comportementale longitudinale et de neuroimagerie pour l’identification de marqueurs de langage visant à prédire, détecter et suivre plus tôt et plus précisément le déclin cognitif dans la maladie de Parkinson – Auclair-Ouellet, PhD – Université McGill
  • Comprendre la résilience et la maladie en utilisant le langage et le cerveau pour prédire les résultats individuels – Klein, PhD – Université McGill
  • Identification d’un profil d’atteinte olfactive spécifique à la maladie de Parkinson – Frasnelli, PhD – Université du Québec à Trois-Rivières
  • La dysfonction auditive associée à la maladie de Parkinson : Étude pilote caractérisant les signes auditifs périphériques et centraux de la maladie de Parkinson – Fuente, PhD – Université de Montréal
  • La dopamine et la priorisation du contenu de la mémoire :  Implications pour la maladie de Parkinson – Sharp, MD, MSc – Université McGill
  • Contrôle moteur quantitatif pour la prise de décision (QTMODEM) – Messier, PhD – Université de Montréal
  • Activation cérébrale en fonction des préférences en navigation virtuelle chez les patients atteints de la maladie du Parkinson – Bohbot, PhD – Université McGill, Université de Montréal
  • Rôle des lésions cholinergiques cérébrales dans les troubles cognitifs mineurs de la maladie de Parkinson : Une étude TEP avec le18F-Fluoroethoxybenzovesamicol (FEOBV) – Bedard, PhD – UQAM, UdeM, McGill
  • Tabagisme et Cognition dans la maladie de Parkinson
  • Effet de la stimulation magnétique transcrânienne sur le profil cognitif de patients atteints de la maladie de Parkinson avec troubles cognitifs légers
  • Les bienfaits physiques et cognitifs de la thérapie par la danse et le mouvement pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson
  • Réserve cognitive et Maladie de Parkinson: Est-ce que l’apprentissage d’une autre langue retarderait l’apparition des symptômes de la maladie de Parkinson ?
  • Étude des déficits cognitifs à travers le réseau du repos dans la maladie de Parkinson
  • Stimulation cérébrale non-invasive et troubles du comportement des impulsions
  • Les effets de l’entraînement des mouvements oculaires sur la performance cognitive
  • Entrainement perceptivo-cognitif dans la maladie de Parkinson